RDC - Le tumbako est une drogue à haut risque (27/03/2008)

Le site www.tabacologue-afrique est destiné aux professionnels de santé africains. Article mis en ligne le 19 août 2011.


- Le tumbako, tabac en poudre, une drogue à haut risque

Le « tumbako », le tabac en poudre, est largement consommé en RD Congo, entre autres pour ses vertus curatives. Mais c’est aussi une drogue nocive qui peut être la cause de nombreux cancers. Un message difficile à faire passer
Assis avec ses amis autour d’une bouteille d’alcool indigène, Jacques Bobuya, venu d’un village à 100 km de Mbandaka, chef-lieu de la province de l’Equateur au nord-ouest de la RDC, sort de sa besace un petit bocal blanc contenant une poudre de couleur brune, le « tumbako ». Il en verse une petite quantité sur le revers de son poignet gauche et l’aspire par les narines. Il passe ensuite le flacon à l’un de ses voisins qui répète le même geste et secoue la tête satisfait. « C’est de l’aspirine pure (c’est ainsi que les Mbandakais ont baptisé cette poudre, ndlr). Je présume qu’elle vient de l’intérieur. Elle est de très bonne qualité », dit-il soulagé.
A Mbandaka, à Kinshasa… comme dans de nombreuses villes de la RD Congo, les gens consomment souvent le « tumbako », une poudre obtenue après pilage des feuilles de tabac séchées, mélangées avec d’autres substances piquantes comme le sel indigène.
Prisée (aspirée par le nez), chiquée (mastiquée) ou appliquée sur les gencives, elle est considérée par beaucoup comme guérissant de nombreuses maladies : rhume, toux, carie dentaire, fièvre, sinusite, hypertension, etc. On lui prête même des vertus aphrodisiaques. Mais rares sont ceux qui connaissent les effets nocifs de ce tabac en poudre sur la santé.

Potion magique…hallucinatoire
« Le tumbako coûte moins cher et en plus, il combat le rhume…, soutient André Belanga, un grand consommateur qui en vante les vertus thérapeutiques. J’ai abandonné la cigarette au profit de cette dernière. C’est plus avantageux ». « Je souffrais souvent de maux de tête mais depuis que j’ai commencé à prendre le tumbako, cela ne m’arrive plus jamais », embraye un autre. Ainsi selon les témoignages d’utilisateurs, le tabac guérit et soulage bien des maux. Beaucoup de gens l’ont ainsi adopté, convaincus de son efficacité.
Si certains effets positifs du tabac sont reconnus ses dangers le sont aussi. D’autant que la plupart des consommateurs en abusent et finissent par ne plus pouvoir s’en passer. Le Comité national de lutte contre la drogue et la prévention du crime en RDC s’efforce ainsi de décourager l’usage du tumbako : « C’est une drogue. Aucun médecin ne l’a déjà prescrit à son patient », martèle avec fermeté Pierre Mpini Moke, son président. Pour lui, en consommer rend dépendant et fait larmoyer et éternuer. « Il faut tout simplement arrêter son usage. Les gens sont trompés par les effets hallucinogènes d’apaisement éphémère que procure cette poudre », insiste-t-il, d’un ton catégorique. « Tumbako est une drogue à l’état naturel au même titre que la noix de cola, le datura (dit 36 oiseaux ou 36 graines, à cause de l’hallucination qu’elle crée chez le consommateur) », informe l’expert de la lutte contre la drogue.

En attendant les médecins
Si fumer la cigarette provoque des cancers du poumon ou de la gorge, la consommation du tabac en prise ou en chique est cause de nombreuses maladies : cancer de la bouche dont on réchappe difficilement, cancers de la gorge, maladies cardiaques et maladies dentaires, en particulier.
Quels que soient les arguments évoqués par les consommateurs du tumbako, le Comité national de lutte contre la drogue prône donc la tolérance zéro. « Je rappelle toujours lors de différentes campagnes de sensibilisation que j’organise que c’est nocif à court et à long terme », affirme le président.
Mais la démarche du comité ne fait pas l’unanimité. « S’ils en prennent eux aussi - parlant des médecins qui sont dans leur rang - c’est qu’ils n’y voient aucun inconvénient et que c’est donc un bon médicament… », argue Bobuya un grand consommateur de l’« aspirine » à Mbandaka. Médecin dans l’Equateur, Dr E. B. déclare en effet que « le tumbako est plus léger que la cigarette moderne car elle contient moins de nicotine, ni goudron…ce produit soulage contre la fièvre ». Ce qui est une erreur car ce tabac contient autant de nicotine que les cigarettes.
De tels propos rendent cependant sceptiques les consommateurs sur les dangers de cette « poudre magique » dont ils sont grands amateurs. Les dissuader de l’utiliser prendra du temps.

Mathieu Mokolo Syfia-grands-lacs 27/03/2008
http://www.syfia-grands-lacs.info/index.php?view=articles&action=voir&idArticle=932


Haut de la page

Association francophone des diplômés et étudiants en tabacologie (Afdet) - 15 rue de la Chapelle - F-95310 ST OUEN L'AUMONE
Tél. : +33 (0)95 057 55 77 - Siret 508 296 027 00016 Code NAF 9499Z
Plan du site | | Nous écrire | Espace privé | Informations légales | © Copyright 2007 2019 Afdet