Maroc - Un programme lancé lors de la journée mondiale sans tabac (31/5/2007)

Accueil du site www.tabacologue-afrique.fr > Tabacologie au Maghreb > Tabacologie Maroc > Maroc - Un programme lancé lors de la journée mondiale sans tabac (...)

Le site www.tabacologue-afrique est destiné aux professionnels de santé africains. Article mis en ligne le 12 août 2011.


- Un programme lancé lors de la journée mondiale sans tabac 2007

SAR la Princesse Lalla Salma, Présidente de l’Association Lalla Salma de lutte contre le cancer (ALSC) et Ambassadrice de bonne volonté de l’OMS, a présidé, mercredi à Rabat, le lancement du programme pilote « collèges, lycées et entreprises sans tabac », à l’occasion de la journée mondiale sans tabac 2007.
Ce programme, qui débutera en juin prochain dans les régions de Rabat-Salé-Zemmour-Zaers, du Grand Casablanca et de Souss-Massa-Draâ, s’articule autour de deux axes, à savoir la prévention primaire du tabagisme dans les milieux scolaires et professionnels et le sevrage du tabagisme chez les jeunes collégiens et lycéens ainsi que dans les entreprises.
Il est réalisé par l’ALSC en partenariat avec le ministère de la santé, le ministère de l’Éducation nationale, de l’enseignement supérieur, de la formation des cadres et de la recherche scientifique, la CGEM, avec le soutien des trois conseils des régions susmentionnées, la fondation Pfizer et Maroc Telecom.
La stratégie développée par l’association Lalla Salma de lutte contre le cancer vise, dans une première phase, à prévenir le tabagisme parmi les populations scolaires. Il s’agit, en effet, d’encourager l’application de la loi anti-tabac 15-91 de 1995 dans les collèges et les lycées et même au sein du personnel de certaines entreprises.
A cette occasion, le Pr. Moulay Tahar Alaoui, président du conseil national de l’ordre national des médecins et président de la commission scientifique de l’ALSC, a indiqué, qu’une étude sur le tabagisme réalisée en 2006 au Maroc, a montré que l’usage du tabac constitue un réel problème de santé puisque plus de 18 % de la population marocaine consomment du tabac.
Selon l’étude, plus de 60 % des fumeurs sont âgés de 20 à 39 ans, a-t-il dit, ajoutant que l’âge moyen des fumeurs est de 17,6 ans alors que 41,7 % de Marocains sont exposés de façon passive à la fumée du tabac.
Par conséquent, a-t-il poursuivi, consciente du lien entre le tabagisme et le développement des cancers, l’ALSC, sous la présidence effective de SAR la Princesse Lalla Salma, s’est engagée à apporter son soutien au programme national de lutte anti-tabac du ministère de la Santé, du ministère de l’Éducation nationale, et un appui aux associations non gouvernementales qui agissent dans ce domaine.
D’une durée de 3 ans, ce programme pilote, qui vise à contribuer sur le terrain aux actions entreprises et à dynamiser la prise de conscience notamment des jeunes citoyens sur les effets néfastes du tabagisme, a pour finalité de créer et de profiter de lieux de travail et d’espaces publics sans tabac pour faire connaître les conséquences du tabagisme notamment sur la santé.
Le programme, a souligné le Pr. Alaoui, se propose de prévenir le tabagisme chez les jeunes collégiens et lycéens, d’encourager et de soutenir l’abandon du tabagisme et d’assurer la protection des non fumeurs contre la fumée du tabac.
Selon l’Organisation mondiale de la santé, il y aurait actuellement 1,3 milliard de fumeurs dans le monde, a-t-il précisé, ajoutant que chaque année 5 millions de personnes décèdent à cause du tabac, soit 9,5 personnes par minute. Si les tendances actuelles se maintiennent, a-t-il poursuivi, le nombre de décès atteindrait 10 millions par an en 2020.
Rappelant que les conséquences directes délétères du tabagisme sur l’état respiratoire et cardio-vasculaire sont prouvées, le président de la commission scientifique de l’ALSC a affirmé que la mortalité et la morbidité liées à cette toxicomanie sont principalement dues aux insuffisances respiratoires et au cancer du poumon, mais également à d’autres cancers où le rôle du tabagisme est de plus en plus confirmé.
Il a cité, à titre d’exemple, le cas notamment des cancers de l’oropharynx, du larynx, de l’œsophage, la vessie, le rein et le col de l’utérus, se référant, par ailleurs à des études de l’OMS selon lesquelles, il existe des preuves très concluantes d’une relation entre le tabagisme passif et la survenue de cancers, de maladies respiratoires, d’asthme chez les enfants dont la moitié de par le monde serait exposée à la fumée de tabac secondaire.
La cérémonie de lancement du programme « collèges, lycées et entreprises sans tabac » a été marquée par des allocutions du ministre de l’Éducation nationale, de l’enseignement supérieur, de la formation des cadres et de la recherche scientifique, M. Habib El Malki, du ministre de la Santé, M. Mohamed Cheikh Biadillah et du représentant de l’OMS au Maroc, le Dr. Raouf Benammar.

Maroc Associated Press 31/5/2007


Haut de la page
Retour à « Tabacologie Maroc »

Association francophone des diplômés et étudiants en tabacologie (Afdet) - 15 rue de la Chapelle - F-95310 ST OUEN L'AUMONE
Tél. : +33 (0)95 057 55 77 - Siret 508 296 027 00016 Code NAF 9499Z
Plan du site | | Nous écrire | Espace privé | Informations légales | © Copyright 2007 2019 Afdet