RDC - Lutte anti-tabac : Rosalie Likibi-Boho couronnée par l’OMS (28/09/2018)

Accueil du site www.tabacologue-afrique.fr > Tabacologie Afrique francophone > Tabacologie Congo (RDC) > RDC - Lutte anti-tabac : Rosalie Likibi-Boho couronnée par l’OMS (...)

Le site www.tabacologue-afrique est destiné aux professionnels de santé africains. Article mis en ligne le 28 septembre 2018.


- Lutte anti-tabac : Rosalie Likibi-Boho couronnée par l’OMS

Le point focal national de lutte anti-tabac au Congo a reçu un prix de l’agence onusienne en reconnaissance des actions qu’elle mène depuis plus d’une décennie.
« Voici votre récompense qui vient du directeur général de l’OMS et dont j’ai la charge de vous transmettre », a déclaré la représentante de l’Organisation mondiale de la santé au Congo, le Dr Fatoumata Binta Tidiane Diallo, remettant récemment le prix à Rosalie Likibi-Boho, en présence de la ministre de la Santé et de la population, Jacqueline Lydia Mikolo. « Cette reconnaissance de l’Organisation mondiale de la Santé ne peut que renforcer davantage ma détermination dans cette lutte », a fait savoir l’intéressée.
Il y a plusieurs années, en effet, que Rosalie Likibi-Boho mène la lutte anti-tabac. En 2006, les enquêtes réalisées en milieu scolaire, sur les enfants de 13 à 15 ans, ont révélé une prévalence de 22 %. Un grand travail a été abattu pour que la courbe puisse décroître à 15 % en 2009. Depuis, aucune autre enquête n’a été réalisée, déplore-t-elle. « Il faut réaliser les enquêtes nationales actualisées qui prennent en compte les comportements et les pratiques des fumeurs et non-fumeurs sur toute l’étendue du territoire national », a indiqué Rosalie Likibi-Boho.
Le manque d’enquêtes actualisées n’arrête pas les sensibilisations qui, selon le point focal national, se font en tout temps et en tout lieu car l’unique journée mondiale sans tabac, célébrée le 31 mai de chaque année, ne suffit pas pour mener cette lutte. « Le message que nous transmettons a de l’écho puisque nous recevons des fumeurs qui décident d’arrêter de fumer », a expliqué Rosalie Likibi-Boho, reconnaissant les efforts fournis par les autorités compétentes d’autant plus qu’il n’y a plus de panneaux publicitaires faisant la promotion du tabac ou encore des publicités dans les médias du pays. Par ailleurs, le gouvernement a adopté, le 11 avril dernier, un projet de loi visant à interdire la consommation du tabac dans les milieux publics.
Il y a néanmoins un grand travail à faire avec les sapeurs. Selon le point focal national de lutte anti-tabac, ce n’est pas parce qu’un sapeur frime avec sa pipe ou sa cigarette qu’il est élégant. Ces agissements sont une promotion du tabac. Il faut donc renforcer la sensibilisation à ce niveau.

Danger
Le tabac tue le fumeur et le non-fumeur, a expliqué Rosalie Likibi-Boho. Le non-fumeur avale 85 % des éléments toxiques alors que le fumeur n’avale que 15 %, a-t-elle précisé. Le tabac est aussi le premier facteur de risque de plusieurs maladies non transmissibles. « En perspective, nous projetons d’élargir la sensibilisation dans les coins et recoins du pays. Nous devons aussi avoir un programme national de lutte avec les animateurs en dehors du plan stratégique multisectoriel 2018-2019 qui existe déjà », a déclaré le point focal national.

Rominique Makaya Adiac Congo 28/09/2018
http://www.adiac-congo.com/content/lutte-anti-tabac-rosalie-likibi-boho-couronnee-par-loms-89525


Retour à « Tabacologie Congo (RDC) »

Association francophone des diplômés et étudiants en tabacologie (Afdet) - 15 rue de la Chapelle - F-95310 ST OUEN L'AUMONE
Tél. : +33 (0)95 057 55 77 - Siret 508 296 027 00016 Code NAF 9499Z
Plan du site | | Nous écrire | Espace privé | Informations légales | © Copyright 2007 2019 Afdet