Sénégal - Amendements du projet de loi anti-tabac : Moustapha Diakhaté salue l’apport des parlementaires (17/03/2014)

Accueil du site www.tabacologue-afrique.fr > Tabacologie Afrique francophone > Tabacologie Sénégal > Sénégal - Amendements du projet de loi anti-tabac : Moustapha Diakhaté salue (...)

Le site www.tabacologue-afrique est destiné aux professionnels de santé africains. Article mis en ligne le 25 avril 2014.


- Amendements du projet de loi anti-tabac : Moustapha Diakhaté salue l’apport des parlementaires

Le président du groupe parlementaire « Bennoo Bokk Yaakaar » s’est félicité du vote de la loi anti-tabac, grâce au leadeurship du président Macky Sall et au courage du ministre de la Santé, Awa Marie Coll Seck . « Le Sénégal est enfin doté d’une puissante loi anti-tabac après 7 ans de tergiversation et de fuite en avant de l’ancien régime libéral », a dit Moustapha Diakhaté, expliquant que l’Assemblée nationale a adopté, vendredi dernier, des amendements apportant « une plus-value parlementaire », dans le but d’être en phase avec les objectifs de la Convention cadre de lutte anti-tabac (Cclat).
Ces amendements, a-t-il soutenu dans le communiqué parvenu à la rédaction, visent à réduire la demande et l’offre de tabac, à améliorer la règlementation relative aux informations sur les produits du tabac, au conditionnement, à l’étiquetage des produits du tabac, à l’éducation, à la communication, à la formation, à la sensibilisation du public, à la publicité, à la promotion et au parrainage.
Le communiqué rappelle que pour protéger les Sénégalais contre le tabagisme passif, il est prévu l’installation des fumoirs dans une « salle close et isolée, affectée exclusivement à la consommation de produit du tabac et dans laquelle aucune prestation de service n’est délivrée ». Aucune tâche d’entretien et de maintenance, mentionne le communiqué, ne peut y être exécutée sans que l’air n’ait été renouvelé, en l’absence de tout occupant, pendant au moins une heure. Le deuxième amendement vise à réduire l’influence de ces industries dans la lutte ou la prise en charge de certaines pathologies, alors que le 3e amendement engage l’État « à mettre en œuvre des politiques, stratégies, règlementations, programmes et toutes mesures fiscales relatifs aux taxes ou aux prix, en vue de contribuer à la lutte contre le tabagisme ».
L’amendement 4 renforce les mises en garde sanitaire, tandis que le 5e interdit l’usage du tabac dans les cités religieuses sénégalaises. Le communiqué renseigne qu’un 6e amendement a créé un nouvel article 17 pour davantage réduire les risques liés au tabagisme passif avec les dispositions draconiennes relatives au fumoir qui doit désormais répondre à certaines exigences.

Bouba Sow Le Soleil 17/03/2014
http://www.lesoleil.sn/index.php?option=com_content&view=article&id=37407:amendements-du-projet-de-loi-anti-tabac-moustapha-diakhate-salue-lapport-des-parlementaires&catid=140:actualites

Association francophone des diplômés et étudiants en tabacologie (Afdet) - 15 rue de la Chapelle - F-95310 ST OUEN L'AUMONE
Tél. : +33 (0)95 057 55 77 - Siret 508 296 027 00016 Code NAF 9499Z
Plan du site | | Nous écrire | Espace privé | Informations légales | © Copyright 2007 2019 Afdet