RDC - Le tabagisme passif : un fléau permanant pour le non fumeur (16/10/2013)

Accueil du site www.tabacologue-afrique.fr > Tabacologie Afrique francophone > Tabacologie Congo (RDC) > RDC - Le tabagisme passif : un fléau permanant pour le non fumeur (...)

Le site www.tabacologue-afrique est destiné aux professionnels de santé africains. Article mis en ligne le 25 avril 2014.


- Le tabagisme passif : un fléau permanant pour le non fumeur

Longtemps on a cru que seuls les fumeurs actifs mourraient des maladies liées au tabac. Mais selon les recherches, l’on constate qu’aujourd’hui même les non fumeurs contactent aussi les mêmes maladies. Cela est dû à l’inhalation de la fumée des autres.
Ce qui revient à dire qu’il existe deux types de tabagismes, le tabagisme actif (la personne qui fume) et le tabagisme passif (inhalation de la fumée provoqué par d’autre personne). Dans notre cas, nous nous intéressons plus sur le tabagisme passif car c’est un danger qui guette tout le monde.
En effet, le tabagisme désigne l’intoxication aigüe ou chronique provoquée par l’abus du tabac. Il est la deuxième plus grande cause de mortalité dans le monde.
En RDC, la vente du tabac ou cigarette est légale. Au moins un Congolais sur trois fume la cigarette.
Malgré les efforts que déploie le gouvernement par le biais de l’OMS (organisation mondial de la santé) contre le tabagisme, les politiques de santé ne semblent pas toujours efficaces pour la lutte contre le tabagisme avec la fameuse mention « fumer est préjudiciable à la santé ».
Il a été constaté par les études des organismes internationaux, qui militent contre la consommation abusive du tabac qu’au monde beaucoup des personnes meurent des maladies dues à l’inhalation de la fumée des autres.
En effet, le tabagisme passif est le fait d’inhaler de façon involontaire la fumée dégagée par un où plusieurs fumeurs dans l’entourage d’une personne qui ne fume pas.
Fumer implique aussi la santé de son entourage c’est-à-dire celui que l’on côtoie tous les jours que ça soit dans la maison, au travail ou dans les lieux publics.
Selon les études menées par un médecin, lorsqu’une personne absorbe de la fumée de cigarette, elle est exposée à un cocktail de plus quatre mille substances chimiques dont plus de septante sont cancérogènes.
Le tabagisme passif représente un danger pour le non fumeur. Il a des répercussions sur la santé qui dépendent de la durée et de l’intensité d’exposition à la fumée : il augmente le risque de cancer et provoque une altération de la fonction respiratoire en aggravant les probabilités de voir survenir un asthme ou une bronchite chronique et peut entraîner la mort.
Outre le risque de décès, le tabagisme passif augmente 25 pour cent des accidents coronariens. Pour les femmes enceintes, il affaiblit le poids de naissance et entraîne la mort subite du nourrisson.
Alors pour épargner les fumeurs et le non fumeurs et diminuer le taux de mortalité chez les adultes et les jeunes, il faudrait que le gouvernement augmente les campagnes de sensibilisation de la lutte contre le tabagisme car cette lutte est donc une priorité de santé publique à l’échelle publique mondiale.

Princesse Iso Bomba L’Observateur (RDC) 16/10/2013
http://lobservateur.cd/index.php?option=com_content&view=article&id=1634:le-tabagisme-passif-un-fleau-permanant-pour-le-non-fumeur&catid=129:world949327392&Itemid=534


Retour à « Tabacologie Congo (RDC) »

Association francophone des diplômés et étudiants en tabacologie (Afdet) - 15 rue de la Chapelle - F-95310 ST OUEN L'AUMONE
Tél. : +33 (0)95 057 55 77 - Siret 508 296 027 00016 Code NAF 9499Z
Plan du site | | Nous écrire | Espace privé | Informations légales | © Copyright 2007 2019 Afdet